Les Esprits du monde sensible

Série de dessins commencée en 2008. Pour créer ces dessins, il faut d’abord que j’aille chercher la page blanche : Chaque dessin de cette série débute par l’arrachage, l’effacement de la couche supérieure d’une carte postale. Ce processus me permet de ne plus penser au dessin qui va surgir, pour lui permettre, justement, de naître et de jaillir du blanc. Je peux ensuite laisser apparaitre, sur cette surface ainsi vidée, des esprits-humains, des esprits-animaux ou encore des esprits-paysages.

Lire la suite

Nobody

Les « Nobody » sont des personnages créés à partir d’images trouvées.
À l’origine du projet, je faisais une recherche d’images sur internet avec un mot-clé tiré de ma journée (« atelier », « anniversaire », « partage »…).
Je choisissais parmi les résultats, une photo de personnage en pied dans un décor.
Mon idée était ensuite de n’en garder que l’enveloppe (les vêtements) et de lui reconstituer une illusion de corps avec des éléments graphiques du décor, désormais disparu.

Aujourd’hui, les « Nobody » sont aussi devenus des portraits d’hommes d’affaires, un bestiaire d’animaux, de monstres étranges.

Lire la suite

Images, matières du réel

« Une base, le « réel » mais cadré. Puis une déformation, une inversion, une métamorphose survient. Le « réel » devient matière à images. Les images filmées, transformées, gardent une trace d’humanité, palpable, identifiable. Mais le sombre, l’ombre est exagérée, et la couleur irréelle, l’image vidéo est traitée comme une peinture, un dessin. Dans ces images-extraits du réel, le mouvement est là, on se dirige, marche, voyage. Il n’y a pas de finalité, excepté la coupe, le noir, l’absence d’image qui survient sans s’annoncer. »

série Images, matières du réel, vidéos, 2006-2008 :


Eden


Bass


Huy